Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Les principaux trafics

La très belle année des ports de Rochefort et Tonnay-Charente

Avec plus de 838 000 tonnes manutentionnées, les ports de Rochefort et Tonnay-Charente, dont la CCIRS est concessionnaire, affichent une progression de 17 % des trafics en 2018.

C’est le port de Tonnay-Charente, spécialisé dans l’exportation de céréales, via l’opérateur SICA Atlantique, qui réalise la meilleure performance avec + 46 % par rapport à 2017 (avec un plus que doublement des exports de maïs). On note également pour Tonnay-Charente une reprise des importations de sable, trafic qui avait disparu ces dernières années.

Le port de Rochefort, dont l’opérateur principal est Bolloré Port Rochefort, a connu une année en légère progression (+ 4%) qui vient s’ajouter à la belle performance réalisée en 2017. Traditionnellement port d’importation, en 2018 c’est à l’export que la plus belle progression a été constatée, notamment dûe au trafic de déchets métalliques en nette augmentation et aux nouvelles exportations de broyats de pneus.

Les ports de Rochefort et Tonnay-Charente restent toutefois majoritairement dépendants des marchés agricoles, céréales et semences constituant près de 75 % des trafics.

 

Des ports de niches indispensables à la vie économique

Si l’équipe CCI, gestionnaire de l’équipement, ne compte que 8 personnes, sa performance et sa réactivité sont un des premiers atouts des ports de Rochefort et Tonnay-Charente.

On estime par ailleurs que l’activité des ports génère environ 500 emplois, répartis entre les manutentionnaires et entreprises clientes, les services de l’État et ceux du syndicat mixte Port Charente Atlantique, propriétaire et concédant des équipements.

Peu médiatisés, les deux ports sur la Charente constituent donc un outil indispensable au développement économique du bassin Rochefort Tonnay-Charente.


 

 

Trafic 2018 : 837 857 tonnes


trafic 2018 port rochefort et tonnay-charente