Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Les principaux trafics

 

553 494 tonnes de marchandises ont transité en 2020 par les ports de commerce de Rochefort et Tonnay-Charente, gérés par la CCI Rochefort et Saintonge. 
Le tonnage global des marchandises est en recul de 12,7 % en 2020. 
Les deux ports ont accueilli moins d’escales : 187 en 2020 contre 213 en 2019 (134 escales à Rochefort contre 153 en 2019 et 53 à Tonnay-Charente, contre 60 en 2019).
Les ports de commerce de Rochefort et Tonnay-Charente restent majoritairement dépendants des marchés agricoles, céréales, semences et engrais, qui constituent près de 75 % des trafics.
Le port de commerce de Rochefort enregistre un tassement global de ses trafics (- 14,32 % au global). Certains trafics ont cependant connu des hausses, mais leur volume limité n’a pas permis d’infléchir cette tendance à la baisse.
Les exportations de déchets de pneus ont augmenté de 53 %, passant à 11 960 tonnes, celles d’argile de 23,5 %, pour atteindre un volume de 11 646 t.
Certaines importations ont également connu des hausses : engrais nitrés (+ 178 %, pour un volume de 27 352 t), engrais phosphates (+ 24,3 %, 35 281 t) et ciment blanc (+ 22 %,  28 026 t).
Ces hausses ne compensent cependant pas la baisse des volumes des filières traditionnelles : bois (- 23 %), exportation des broyats de bois (- 53 %), vracs agricoles (- 18 %), ferraille (-4 %).
Le port de Tonnay-Charente enregistre un recul global de 9 % de ses trafics. 
Il subit une baisse globale des exportations de céréales de  15,3 %. Les exportations de blé ont été divisées par deux. Cette chute a été en partie compensée par la hausse des exportations de maïs (+ 31,6 %).
Le port de Tonnay-Charente retrouve progressivement ses trafics de sable importé qui avaient disparu ces dernières années. Il enregistre en 2020 une hausse de 20,66 % pour les importations de sable.
553 494 tonnes de marchandises ont transité en 2020 par les ports de commerce de Rochefort et Tonnay-Charente, gérés par la CCI Rochefort et Saintonge. 
Le tonnage global des marchandises est en recul de 12,7 % en 2020. 
Les deux ports ont accueilli moins d’escales : 187 en 2020 contre 213 en 2019 (134 escales à Rochefort contre 153 en 2019 et 53 à Tonnay-Charente, contre 60 en 2019).
Les ports de commerce de Rochefort et Tonnay-Charente restent majoritairement dépendants des marchés agricoles, céréales, semences et engrais, qui constituent près de 75 % des trafics.

Le port de commerce de Rochefort enregistre un tassement global de ses trafics (- 14,32 % au global).
Certains trafics ont cependant connu des hausses, mais leur volume limité n’a pas permis d’infléchir cette tendance à la baisse.
Les exportations de déchets de pneus ont augmenté de 53 %, passant à 11 960 tonnes, celles d’argile de 23,5 %, pour atteindre un volume de 11 646 t.
Certaines importations ont également connu des hausses : engrais nitrés (+ 178 %, pour un volume de 27 352 t), engrais phosphates (+ 24,3 %, 35 281 t) et ciment blanc (+ 22 %,  28 026 t).
Ces hausses ne compensent cependant pas la baisse des volumes des filières traditionnelles : bois (- 23 %), exportation des broyats de bois (- 53 %), vracs agricoles (- 18 %), ferraille (-4 %).

Le port de Tonnay-Charente
enregistre un recul global de 9 % de ses trafics. 
Il subit une baisse globale des exportations de céréales de  15,3 %. Les exportations de blé ont été divisées par deux.
Cette chute a été en partie compensée par la hausse des exportations de maïs (+ 31,6 %).
Le port de Tonnay-Charente retrouve progressivement ses trafics de sable importé qui avaient disparu ces dernières années. Il enregistre en 2020 une hausse de 20,66 % pour les importations de sable.

 


 

 

Trafic 2020 : 553 494 tonnes